Mes filleuls, mes amours!

J’ai l’immense chance d’avoir été choisie par ma sœur pour être la marraine de ces deux derniers enfants, des faux jumeaux, une fille et un garçon.

Leur naissance est tombée à un moment où notre relation était un peu meilleur (on était vraiment chien et chat quand on était petite mais aujourd’hui on s’entend super bien, comme quoi il ne faut jamais fermer la porte).

Ils ont bientôt 10 ans et ce sont mes rayons de soleil. Ils adorent venir à la maison. Mon mari est devenu leur parrain aussi par extension et il est aussi ravi que moi de les avoir dans les parages.

Mes filleuls m’apportent énormément de bonheur et j’adore ce statut de super marraine! (Je crois que je me vois comme un mélange de Mary Poppins, de la bonne fée de Cendrillon et aussi un peu de la grand-mère que j’aurais rêvé d’être). Ce rôle de super matante (comme disent les Canadiens) a encore pris plus d’importance à mes yeux depuis que je suis passée de l’autre côté.

Je suis plus active pour les prendre, par exemple, alors qu’avant je servais plutôt de roue de secours. On prend beaucoup de congé pour être avec eux et je passe toujours des moments géniaux avec eux! On en profite pour partir en excursion, à l’aventure, pour sortir des jeux de société.

En avril, j’ai fait découvrir le jeu de rôle grandeur nature à mon filleul (sa soeur devait venir mais elle avait de la fièvre, la pauvre choupette).

Le we dernier, on les a pris pour passer le we avec nous et ils se sont super bien amusés pendant notre fête western.

J’adore les emmener là où leurs parents ne penseront pas à les conduire. J’adore encore plus créer des souvenirs communs. Pour moi, ça n’a pas de prix!

En fait, je réalise que ce sont aussi mes alliés involontaires dans ma façon de gérer le deuil de ma propre descendance parce que je leur transmet pleins de choses!

Après tout, ne faut-il pas un village pour élever un enfant? 😉

recueillir-moments-citation-fond_23-2147780384

PS: je fais des progrès, j’ai accepté qu’une amie vienne avec son petit de 5 mois, je ne voulais pas me priver de la voir à cause de mon infertilité. Et ça c’est très bien passé. Tellement bien qu’une amie a vu la porte ouverte pour m’annoncer avec 1000 précautions qu’elle est enceinte de 10 semaines après 3 ans passé d’essai. Ca aussi, c’est passé comme une lettre à la poste ❤ Je suis trop contente pour eux et je lui suis reconnaissante de me l’avoir annoncé en tête à tête. La pauvre, ça fait des semaine que je lui dis que c’est dur de voir des femmes enceintes moulées dans leur robe estivale. J’ai oublié de dire que c’est surtout les inconnues qui passent par surprise dans mon champ de vision qui sont difficile à gérer pour moi, les amies et la famille c’est une autre histoire! Et heureusement d’ailleurs!

Publicités

Mon chat adoré!

Je fais partie des cat lovers, c’est comme ça… Depuis que je suis adulte, j’ai toujours eu des chats. Celle que j’ai gardé le plus longtemps, Galie, était un petit chat trouvé par un ami à Bruxelles. Elle avait un caractère de diva mais elle m’a accompagnée dans tellement d’étapes de vie. Elle est partie à 17 ans et j’ai mis un certain temps à me remettre de son départ.

Mon chat actuel, Édouard, est un matou de 13 ans qu’on a recueilli après le décès de sa précédente propriétaire. Il a des longs poils soyeux et très très doux. Je pense qu’il est croisé Maincoon. On a mis un certain temps à l’apprivoiser mais maintenant il est très chou avec nous. Il ne fait quasiment jamais de bêtises et il ne nous réveille pas la nuit! Si, si ça existe!

En cas de coup dur, câliner mon chat a toujours été d’un grand réconfort et j’en ai eu bien besoin ces dernières années. C’est un peu un enfant de substitution (même si je suis bien consciente du gouffre qui sépare vraiment un enfant d’un animal de compagnie)

C’est un des piliers de ma team de soutien!

watercolor-cat-playing-ball-wool-with-phrase_23-2147551270

Les voyages

Je n’ai pas été élevée comme une globe-trotteuse. Je suis née dans une boulangerie, où les vacances étaient rares. Quelques courts séjours à la mer, deux colonies de vacances, un pèlerinage à Lourdes (c’est toute une aventure quand on a 12 ans 😉 ) et puis un peu de Bretagne aussi (que j’adore toujours)…

Pour notre voyage de noce, nous sommes parti en road trip sur les routes écossaises, un vieux rêve commun que nos invités nous ont permis de réaliser. Préparer ce voyage a été d’une grande aide pour m’évader du quotidien de la PMA. Avant, pendant et après.

Rien d’étonnant donc que j’ai réservé des billets pour Londres quelques jours après le tsunami…

Cette année va être particulièrement riche en voyage d’ailleurs.

  • Londres en avril, notre première visite! On loge chez des amis.
  • Edinburgh pour nos trois ans de mariage en août avec au programme le military tattoo et peut-être un petit ceilidh (bal folk). Un cadeau de mariage du frère de mon mari dont nous allons enfin pouvoir profiter 😉
  • Disneyland pour mes 40 ans et les 10 de mes filleuls en septembre (séjour annuel 😉 je suis une fan de ce parc).
  • La Laponie en décembre pour réaliser un autre rêve : contempler de mes yeux les aurores boréales grâce à une cagnotte organisée pour mes 40 ans.

Je sais que j’ai de la chance d’en avoir la possibilité. Je sais que ça fait des jaloux mais la liberté et les moyens financiers de voyager ne pourront jamais compenser notre perte invisible.

Par contre, ça m’aide beaucoup à me projeter dans un futur sympathique, à sortir de ma zone de confort et  à me lancer de petits défis et ça j’en ai bien besoin. (Spéciale dédicace à mon mari qui me donne en général carte blanche 😉 )

Je pense que l’année prochaine on bougera moins parce que pour réaliser le prochain rêve de voyage, la Nouvelle-Zélande, il faudra un peu économiser…

Et vous, les voyages?

La sophrologie

Nous avons une super maison médicale dans notre village. Nous pouvons y suivre des modules de sophrologie dynamique en groupe et donc à des prix avantageux.

J’ai commencé la sophrologie parce que j’étais stressée par le parcours de PMA et ça m’a énormément apporté en bien-être, en gestion du stress. Maintenant, que je suis sortie de là, ça m’aide toujours, voire plus.

Les séances durent une heure, les yeux fermés donc on est pas gêné par le regard des autres. En sophrologie dynamique, on réalise des exercices et des visualisations assis ou debout. On développe surtout l’attention à ce qui va bien, au positif, à ce qui fait du bien. C’est une sorte de méditation.

Grâce à la sophro, j’ai pu

  • me visualiser dans 20 ans heureuse avec mon mari, sans enfants.
  • me connecter à mon corps et l’entendre dans sa tristesse de ne pas pouvoir remplir sa mission et mieux l’accepter.
  • mieux gérer mes émotions, pouvoir m’arrêter de pleurer si je ne suis pas dans un endroit où je peux me lâcher.
  • me découvrir de nouvelles forces.
  • me rendre compte que la nature était primordiale pour moi.
  • rencontrer de très belle personne dont notre sophrologue.
  • mieux habiter le moment présent.

Ça ne convient pas à tout le monde mais peut-être que ça aidera quelque personne de connaître cet outil. Vous trouverez plus d’info par là, si ça vous intéresse : sophrologie-meditation.be

Nature

Designed by Freepik

Programme de remise en forme

Je ne vous ai pas encore parlé du programme pluridisciplinaire organisé par ma maison médicale sur les conseils d’un chirurgien de l’estomac (qui trouvait que c’était dommage d’en arriver à se faire opérer avant d’avoir pu profiter d’une aide pour manger mieux et bouger plus).

Le début du programme est tombé pile après l’annonce de la fin de notre parcours PMA. Pile au bon moment pour moi, à un carrefour de ma vie, j’ai trouvé que c’était une bonne idée, positive, de chercher un nouveau bien-être et faire disparaître un ventre que je ne supporte plus… Mon corps en a bien besoin et le mérite amplement. Je crois bien, le pauvre, que je l’ai maltraité toute ma vie…

Plus les années avancent et plus les kilos s’installent,  je suis carrément bien en surpoids… donc maintenant on va essayer de vivre plus sainement et se remuer un peu plus.

Le programme consiste en 6 mois de suivi en groupe

  • 2 séances de sport par semaine pour réapprendre à bouger mais dans un esprit très positif et ludique. La kiné est géniale. Je découvre mon muscle transverse, indispensable pour ne plus avoir mal au dos.
  • 1 suivi diététique 1 fois par mois. La 1ère séance c’est bien passée, elle ne m’interdit rien mais j’ai un tableau de la fréquence à laquelle je peux manger des aliments du haut de la pyramide et des conseils à suivre dans les grandes lignes.
    • Boire plus d’eau en fractionnant en trois ma journée par exemple (et pour l’instant ça marche très bien)
    • Inclure beaucoup plus de légumes et de fruits en planifiant mieux mes menus
    • Toujours manger à table
    • Reposer ses couverts entre chaque bouchée (pour l’instant c’est le plus dur je trouve)
    • Équilibrer son assiettes (1/4 féculents, 1/4 protéines, 1/2 légumes)

      Enfin que du bon sens quoi, rien d’insurmontable et aucun comptage de calories

      1er objectif : m’alléger de 1kg-1,5kg d’ici vendredi prochain et je pense que c’est bien parti (objectif final au bout d’un an => 10kg en moins)

  • 1 groupe de parole 1 fois par mois avec les psys. Pour parler de nos difficultés, d’astuces, de mécanismes qui poussent à trop manger, échanger des bons plans, se soutenir
  • 10 séance de sophrologie pour vivre son corps positivement, manger en pleine conscience, se détendre (j’en reparlerai bientôt)
  • 1 suivi médical

On rigole beaucoup pendant nos séances, c’est chouette de ne pas être tout seul. A la fin du programme, on sera amené à réfléchir à notre futur activité physique et j’ai déjà quelques idées 😉 je cherche dans les environs des cours de zumba ou d’aquagym.

Je trouve que c’est une grande chance d’avoir ce genre de programme a côté de chez moi et je suis très motivée 😉 Au final, ça va me coûter sur 6 mois entre 300€ et 400€ mais ça en vaut la peine je trouve!

Je viendrais vous raconter… peut-être que ça pourrait inspirer d’autres maisons médicales.

Team remise en forme
Designed by rawpixel.com / Freepik

Une perle de psychologue

Pendant notre parcours, on ne nous a jamais conseillé de rencontrer la psychologue du centre. Peut-être que nous étions ce couple joyeux et content d’être là, dans l’anti-chambre d’un rêve presque à notre portée… Après une annonce de naissance très difficile pour moi à digérer, j’avais les larmes quasi constamment aux yeux. J’ai décidé qu’il était temps d’arrêter de patiner toute seule dans mon coin. Je ne voulais pas que mon mari subisse tout seul mes états d’âme. Alors, j’ai pris rendez-vous avec la psy de notre centre de PMA. Il nous restait encore 2 FIV encore en stock à ce moment là.

Le contact est passé tout de suite et elle a réussi à faire passer mon stress de 9/10 à 2/10 en seulement une petite heure. Elle m’a donné un tuba pour respirer sous l’eau et ça m’a vraiment aidé. Par expérience, ce n’est pas toujours le cas. Donc maintenant je sais que si ça ne colle pas au bout de quelques séances, c’est que ce n’est pas la perle rare pour mon cas et qu’il vaut mieux trouver quelqu’un d’autre.

Donc c’est une vraie chance d’avoir trouvé tout de suite la bonne personne. C’était important pour moi aussi qu’elle soit un peu spécialisée dans le domaine de la procréation médicalement assistée car je pense que c’est assez spécifique comme remise en question, doutes, difficultés…

C’est une autre chance de voir les psy comme une aide à un moment difficile de sa vie. Je sais que ce n’est pas le cas pour tout le monde. Comme dit la cousine de mon mari, le psy c’est un peu comme l’assistance technique. Je trouve que c’est une très bonne image parce que si ton pneu crève, tu arriveras peut-être à le remplacer seul mais ça ira beaucoup plus vite si tu fais appel à une aide pro 😉

Elle fait donc partie de ma team. Je savais que si ça ne se passait pas comme je voulais, elle serait là pour m’aider sur ce nouveau chemin, à m’éclairer, m’écouter et me laisser déposer mon sac à dos dans un endroit rien qu’à moi.

Donc merci à elle!

seashell-with-a-pearl_1262-2680
Designed by Katemangostar

La team de soutien

Un mois et quelques jours ce sont passés maintenant et finalement je vais mieux que ce à quoi je m’attendais.

La musique triste reste mais en sourdine. Il y a de vrais moments de grâce où la vie me semble douce à nouveau. Peut-être parce que je m’étais préparée à ce passage difficile, que j’ai accepté que c’est un deuil et que ce serait douloureux (merci Léa), peut-être parce que je me suis inspirée d’une sœur de cœur, qui pour se sortir d’un burn-out, s’était constituée une team de choc pour la soutenir. Merci à elle d’ailleurs, elle se reconnaîtra.

Dans ma team de choc il y a:

  • Mon mari, un vrai bouddha, qui arrive toujours à me rassurer et est attentif à mes besoins surtout quand je lui facilite la vie en les exprimant clairement (vive notre retraite de fiancé qui nous a donné des outils pour mieux communiquer)
  • Ma psy (spécialisée en PMA) chez qui j’ai pu déposer mon sac à dos en fin de parcours. Elle m’accompagne maintenant sur ce nouveau chemin.
  • Mon ronronthérapeute, Edouard, notre chat à long poil tout soyeux.
  • Ma sophrologue, une  femme très joyeuse, empathique. A chaque séance, c’est toujours une nouvelle expérience et j’utilise souvent ce que j’ai découvert dans la vie de tous les jours
  • Notre médecin de famille, à l’écoute, attentif et qui a su instaurer dans sa maison médicale au fin fond de la campagne une ambiance chaleureuse
  • Certains amis et certains membres de ma famille de cœur qui ont vécu des épreuves similaires et sur qui je peux toujours compter si j’ai besoin de parler
  • Vous, et oui vous, bloggeuses et internautes, par vos petits messages, réflexions, liens partagés, vous êtes d’une grande aide!

Cette team, elle était déjà présente pendant notre parcours, surtout vers la fin et ça a été un soulagement de savoir que même si la chance ne tournait pas, je pourrais toujours m’appuyer sur elle pour ne pas sombrer. Cette continuité a été bénéfique pour moi.

Je vous ferai un post détaillé sur chacun d’entre eux dans les jours, semaines à venir. Comme dans les contes, ce sont mes précieux alliés!

Et vous, vous avez aussi une team autour de vous?

Print
Designed by Rawpixel.com