Du négatif et du positif

Déjà 4 mois et des poussières…

Il y a clairement un avant et un après le choc ou le tsunami comme je l’appelle…

Les aspects négatifs de cette épreuve sont pour l’instant:

  • La fatigue

J’avais sous-estimé l’épuisement. (pourtant, déjà expérimenté après une rupture) Il faut dire que nous n’avons pas ralenti nos activités, annulé aucune soirée à la maison. Au contraire, j’ai entamé une remise en forme, programmé des voyages. Pourquoi? Pour me sentir vivante, utile, pour rebondir de projets en projets, pour apporter du bonheur aux gens je pense… Comme une funambule qui avance pour ne pas tomber?

Je vais devoir me ménager si je veux retrouver un niveau d’énergie acceptable. Dormir plus déjà, ça serait bien. Apprendre à dire non et alléger mes week-ends aussi.

Ceci dit, le sport m’aide beaucoup et je n’ai pas d’insomnie (avec l’aide du sedinal parfois). Je rêve énormément par contre, ça carbure pendant la nuit.

  • Les crispations dans la mâchoire

Dès que je me retiens de pleurer, j’ai des douleurs désagréables dans les mandibules. Ça passe un peu avec du magnésium et avec la méditation mais c’est encore assez présent… Je vais voir ce que mon kiné va pouvoir faire pour ce souci.

  • Le défaut de reconnaissance

Je n’ai pas l’impression que cette épreuve est reconnue comme un vrai deuil, pourtant j’ai perdu quelque chose, d’invisible, d’intangible. Certaines personnes ont l’air de capter mais d’autres pas du tout. Je ne leur en veux pas mais j’ai juste l’impression parfois de vivre sur une autre planète ou dans une dimension parallèle.

Il y a aussi un ÉNORME aspect positif:

  • Le soulagement

J’ai l’impression qu’on m’a ôté un immense poids des épaules et enlevé beaucoup de stress. Celui des examens, de l’attente, de l’incertitude, des espoirs déçus. Je ne me pose plus non plus 20.000 questions sur la grossesse et la maternité.

(Edit: professionnellement aussi, ouf, plus besoin de rester absolument dans cet emploi juste parce que serait pratique si un jour…)

Et ça, ça fait du bien!!! Je n’avais pas réaliser la place que ça prenait pendant le parcours mais je suis bien contente que ce soit fini!

Ce sentiment ne m’a pas quitté et il est très durable 😉 C’est un peu comme une petite flamme réconfortante à l’intérieur.

mandala_1159-5329
Flower vector created by visnezh – www.freepik.com
Publicités

L’éternel retour du cycle

Et oui, même si les chances sont infinitésimales qu’il soit utile, chaque mois un nouveau cycle commence, toujours un peu plus court que la moyenne. Je ne veux pas prendre des hormones pour arrêter mon corps. J’en ai déjà tellement pris avant et pendant le PMA. Heureusement, je suis pleine de gratitude pour mon utérus qui ne me fait pas trop souffrir, presque pas parfois, comme s’il se faisait discret. Bon évidemment, je ne vois pas arriver mes menstruations avec plaisir non plus. Je les supportais avant car elles recelaient une promesse…

Maintenant, elles sont surtout le rappel mensuel d’un rêve brisé.

Alors j’ai décidé de coller du positif sur ce négatif pour l’adoucir un peu. Et moi qui ne suis pas très coquette ou qui ne passe pas beaucoup de temps dans ma salle de bain, je me suis dis que ça me ferait du bien de prendre un peu soin de moi, pour changer.

J’ai testé le mois dernier une nouvelle esthéticienne dans mon village qui pratique des tarifs démocratiques. Le gommage+hydratation qu’elle m’a prodigué m’a fait beaucoup de bien. Cette petite bulle m’aide à vivre mon corps de manière plus positive. J’ai repris rendez-vous pour la date approximative du prochain cycle tout de suite. J’ai ajouté cette dépense à mon budget mensuel. Un petit rendez-vous bien-être, je crois que je l’ai plus que mérité.

J’applique le 1er exercice trouvé dans le livre « le pouvoir des petits riens » de Rick Hanson: être en amitié avec soi-même, être sa meilleure amie…

Je continue à suivre mon instinct et à me maintenir en équilibre même si les hauts et les bas se succèdent toujours…

Et vivement la ménopause!

14457-NPMPWD
created by freepik

La sophrologie

Nous avons une super maison médicale dans notre village. Nous pouvons y suivre des modules de sophrologie dynamique en groupe et donc à des prix avantageux.

J’ai commencé la sophrologie parce que j’étais stressée par le parcours de PMA et ça m’a énormément apporté en bien-être, en gestion du stress. Maintenant, que je suis sortie de là, ça m’aide toujours, voire plus.

Les séances durent une heure, les yeux fermés donc on est pas gêné par le regard des autres. En sophrologie dynamique, on réalise des exercices et des visualisations assis ou debout. On développe surtout l’attention à ce qui va bien, au positif, à ce qui fait du bien. C’est une sorte de méditation.

Grâce à la sophro, j’ai pu

  • me visualiser dans 20 ans heureuse avec mon mari, sans enfants.
  • me connecter à mon corps et l’entendre dans sa tristesse de ne pas pouvoir remplir sa mission et mieux l’accepter.
  • mieux gérer mes émotions, pouvoir m’arrêter de pleurer si je ne suis pas dans un endroit où je peux me lâcher.
  • me découvrir de nouvelles forces.
  • me rendre compte que la nature était primordiale pour moi.
  • rencontrer de très belle personne dont notre sophrologue.
  • mieux habiter le moment présent.

Ça ne convient pas à tout le monde mais peut-être que ça aidera quelque personne de connaître cet outil. Vous trouverez plus d’info par là, si ça vous intéresse : sophrologie-meditation.be

Nature

Designed by Freepik

Programme de remise en forme

Je ne vous ai pas encore parlé du programme pluridisciplinaire organisé par ma maison médicale sur les conseils d’un chirurgien de l’estomac (qui trouvait que c’était dommage d’en arriver à se faire opérer avant d’avoir pu profiter d’une aide pour manger mieux et bouger plus).

Le début du programme est tombé pile après l’annonce de la fin de notre parcours PMA. Pile au bon moment pour moi, à un carrefour de ma vie, j’ai trouvé que c’était une bonne idée, positive, de chercher un nouveau bien-être et faire disparaître un ventre que je ne supporte plus… Mon corps en a bien besoin et le mérite amplement. Je crois bien, le pauvre, que je l’ai maltraité toute ma vie…

Plus les années avancent et plus les kilos s’installent,  je suis carrément bien en surpoids… donc maintenant on va essayer de vivre plus sainement et se remuer un peu plus.

Le programme consiste en 6 mois de suivi en groupe

  • 2 séances de sport par semaine pour réapprendre à bouger mais dans un esprit très positif et ludique. La kiné est géniale. Je découvre mon muscle transverse, indispensable pour ne plus avoir mal au dos.
  • 1 suivi diététique 1 fois par mois. La 1ère séance c’est bien passée, elle ne m’interdit rien mais j’ai un tableau de la fréquence à laquelle je peux manger des aliments du haut de la pyramide et des conseils à suivre dans les grandes lignes.
    • Boire plus d’eau en fractionnant en trois ma journée par exemple (et pour l’instant ça marche très bien)
    • Inclure beaucoup plus de légumes et de fruits en planifiant mieux mes menus
    • Toujours manger à table
    • Reposer ses couverts entre chaque bouchée (pour l’instant c’est le plus dur je trouve)
    • Équilibrer son assiettes (1/4 féculents, 1/4 protéines, 1/2 légumes)

      Enfin que du bon sens quoi, rien d’insurmontable et aucun comptage de calories

      1er objectif : m’alléger de 1kg-1,5kg d’ici vendredi prochain et je pense que c’est bien parti (objectif final au bout d’un an => 10kg en moins)

  • 1 groupe de parole 1 fois par mois avec les psys. Pour parler de nos difficultés, d’astuces, de mécanismes qui poussent à trop manger, échanger des bons plans, se soutenir
  • 10 séance de sophrologie pour vivre son corps positivement, manger en pleine conscience, se détendre (j’en reparlerai bientôt)
  • 1 suivi médical

On rigole beaucoup pendant nos séances, c’est chouette de ne pas être tout seul. A la fin du programme, on sera amené à réfléchir à notre futur activité physique et j’ai déjà quelques idées 😉 je cherche dans les environs des cours de zumba ou d’aquagym.

Je trouve que c’est une grande chance d’avoir ce genre de programme a côté de chez moi et je suis très motivée 😉 Au final, ça va me coûter sur 6 mois entre 300€ et 400€ mais ça en vaut la peine je trouve!

Je viendrais vous raconter… peut-être que ça pourrait inspirer d’autres maisons médicales.

Team remise en forme
Designed by rawpixel.com / Freepik